jeudi 22 juin 2017

Opel Kadett

Opel Kadett (B)
1965-1973
Moteur AV 4L - 1078/1198/1698/1897 cm³
Berline 2 ou 4 portes, break 3 ou 5 portes, coupé
Au Salon de Francfort, en septembre 1965, Opel présente la deuxième génération de la Kadett. La carrosserie est plus longue et plus large et une berline 4 portes complète l'offre qui comprend aussi les berline 2 portes, coupé et break Caravan. La cylindrée du moteur est portée à 1,1 litres. La Kadett est disponible en version de base (45 ch) ou L (55 ch). Des freins avant à disque sont en option.
Le coupé adopte une ligne de type fastback. L'aménagement intérieur est semblable à celui de la berline L.








Dès son lancement en septembre 1965, la deuxième génération d'Opel Kadett est disponible dans une version break à trois portes, la Caravan. Elle est disponible avec les moteurs 1100 et 1100 S.





En août 1967, une version à cinq portes du break Caravan est proposée. Elle est disponible en finition L avec les moteurs 1100 et 1100 S.
 





 
En septembre 1967, au Salon de Francfort, Opel présente une nouvelle gamme de Kadett dotées d'une carrosserie de type fastback : la Kadett LS. Elle est proposée en berline à deux ou quatre portes. Elle dispose du moteur 1100 SR (60 ch) ou du 1700 S (75 ch) de la Rekord. A partir de novembre 1968, le modèle 1700 S peut être équipé d'une boîte automatique fabriquée par la General Motors à Strasbourg.

La Kadett LS est également proposée en coupé. Celui-ci se différencie du coupé Kadett par sa partie arrière à la ligne fuyante et à ses vitres latérales arrière de forme ogivale. Le coupé est disponible, comme la berline, avec les moteurs 1100 SR et 1700 S mais également avec les 1100, 1100 S et 1900 S (90 ch). A partir d'août 1970, seul ce coupé, désormais ex-LS, reste en production, le coupé classique étant supprimé de la gamme.

En août 1971, Opel revoit la motorisation de la Kadett. Le moteur 1100 (50 ch) demeure l'offre de base mais les 1100 S et SR sont remplacés par un nouveau 1200 S (60 ch) obtenu par augmentation de l'alésage de 4 mm. Les modèles 1972 de l'Opel Kadett se reconnaissent par ailleurs par leur calandre noire et un rétroviseur extérieur reculé au-delà de déflecteur.


La production de l'Opel Kadett B est arrêtée en juillet 1973.
Les séries spéciales de 1973
Après huit ans de service, l'Opel Kadett B arrive en fin de carrière et, pour maintenir les ventes à un certain niveau, Opel décide de proposer des séries spéciales dotées d'équipements supplémentaires. La première série spéciale, apparue en février 1973 est la berline deux portes Kadett Sport à moteur 1200 S. Elle est exclusivement disponible en jaune, rouge ou ocre avec des bandes et le capot noir mat (comme sur le coupé Rallye), des jantes sport, des freins assistés avec disque à l'avant, des sièges avant baquet, une lunette arrière chauffante et des phares additionnels.
En mars 1973 arrive la Kadett Holiday dont l'équipement comprend un toit ouvrant, des jantes sport, des phares anti-brouillard à l'avant et à l'arrière et des sièges avant baquet.
La plus luxueuse des série spéciales proposées par Opel est la Kadett Festival. Proposée en berline ou coupé, avec le moteur 1200 S, son équipement comprend la peinture métallisée (or, bleu ou vert), volant sport, freins à disque çà l'avant, phares halogènes, lunette arrière chauffante, jantes sport avec pneus radiaux, deux bandes décoratives sur les flancs.
Une quatrième série spéciale est enfin proposée sur base de la berline deux portes : la Grand Prix. L'équipement comprend des carpettes de sol, un volant sport et des ceintures de sécurité trois points. Quatre couleurs sont disponibles : rouge, ocre, beige et blanc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire