Peerless 2-Litre GT

Peerless 2-Litre GT. 1957-1960. Coupé 2 portes. F/R (4L) 1991 cm³.
Trois Anglais passionnés d’automobile, James Byrnes, John Gordon et Bernie Rodger décident de lancer sur le marché une voiture de sport à quatre places élégante et performante mais à un prix raisonnable. Le premier prototype, réalisé en 1957, est une voiture de sport compacte, à moteur Triumph, avec châssis à cadre tubulaire et carrosserie en aluminium façonnée chez Morris à Londres. John Gordon le juge trop petit et un deuxième prototype est préparé avec un châssis allongé et élargi permettant d’installer quatre places et un essieu arrière de type de Dion. Ces prototypes portent la marque Warwick en référence à la ville où James Byrnes possède un hôtel. Mais c’est la marque Peerless qui est ensuite adoptée pour la présentation du prototype n°2 au Salon de Paris en octobre 1957. La Peerless reçoit un accueil favorable à Paris. Les trois amis conviennent donc de se lancer dans la production en petite série. Pour la carrosserie, ils décident de la faire fabriquer en fibre de verre, technique moins coûteuse que l’acier ou l’aluminium. En juin 1958, la voiture est prête à être produite. Pour démontrer les qualités de leur voiture de sport, les amis engagent une Peerless aux 24 heures du Mans où elle se classe seizième. La première série de Peerless 2-Litre GT est produite à 250 exemplaires. En 1959, plusieurs modifications sont apportées avec, notamment, une carrosserie en une seule pièce ce qui permet de simplifier la fabrication et de gagner du poids. Tout semblait aller très bien pour Peerless mais des conflits éclatent sur la manière de gérer l’entreprise et John Gordon décide de partir. Son départ éveille la méfiance de la part des fournisseurs et des créanciers et en février 1960, la Peerless Motors est mise en liquidation. Seulement 46 exemplaires de la GT Phase II ont été produits avant l’arrêt des activités. L’histoire aura toutefois une suite. John Gordon va, de son côté, créer la Gordon-Keeble. Quant à la Peerless, elle va renaitre, sous la marque Warwick en 1961.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire