mercredi 5 janvier 2011

Renault Floride

Renault Floride
1958-1963 (53.558 Floride + 29.316 Floride S)
Moteur AR 47L 845/956 cm³
Coupé, cabriolet 2 places
En 1957, Renault souhaite proposer une voiture sportive dérivée de la Dauphine à la manière de ce que propose Volkswagen avec la Karmann-Ghia. Renault s'adresse alors à Luigi Segre, le patron, de la carrosserie Ghia. Ne souhaitant pas se mettre à dos Volkswagen, Luigi Segre en sous-traite la réalisation à Pietro Frua. De là va découler la naissance un peu rocambolesque de ce nouveau modèle. Pietro Frua réalise plusieurs prototypes mais n'est pas payé. Il décide dès lors de présenter, via la filiale Ghia-Aigle, un prototype de cabriolet Dauphine GT au Salon de Genève en mars 1958. Cette présentation suscite bien entendu la colère de la direction de la Régie Renault. Il apparaît alors que Renault avait bien payé Ghia qui n'avait pas rétrocédé son dû à Pietro Frua.
Cet événement malheureux n'empêche toutefois pas la Régie de présenter, comme prévu, sa nouvelle voiture au Salon de Paris en octobre 1958. Baptisée Floride, elle est proposée en coupé et en cabriolet. Le moteur est le "Ventoux" de la Dauphine Gordini.
A l'origine, Renault envisageait de diffuser la Floride, renommée Caravelle, sur le marché américain. Mais suite à l'échec de la Dauphine outre-Atlantique, c'est en Europe que Renault devra écouler toute la production de son modèle sportif.
En mars 1962, Renault propose la Floride S équipée du moteur de 956 cm³ à cinq paliers développant 48 ch de la future R8. Extérieurement, la Floride S se distingue par des ailes arrières dépourvues de prise d'air, des aération sur le capot moteur et des jantes ajourées. Les freins sont à disque sur les quatre roues. Le hardtop conserve la forme fuyante et se distingue donc du nouveau pavillon du coupé Caravelle lancé en même temps. La Floride S disparaît à la fin du millésime 1963. 

Marque : Renault
Suite : Renault Caravelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire